Edouard de Mareschal

Un site utilisant WordPress

DSK en détention provisoire à New York, avant son passage devant le Grand Jury d’ici à vendredi

leave a comment

Matthew J.Galluzzo, avocat pénaliste à New York./ Photo Edouard de Mareschal

Matthew J.Galluzzo, avocat pénaliste à New York, a suivi la comparution de Dominique Strauss-Kahn cet après-midi devant la Cour Criminelle de Manhattan. Pour la NYFP, il explique les suites pénales qui seront données à « l’affaire DSK ».

New York Financial Press : Pourquoi la demande de libération sous caution de DSK a-t-elle été refusée par la juge ?

Matthew J.Galluzzo : La question était de savoir si Dominique Strauss-Kahn n’allait pas tenter de se soustraire à la justice américaine. La défense avait proposé un million de dollar de caution. Le prévenu serait resté dans l’appartement de sa fille à New York, sans passeport et avec un bracelet électronique. Mais la juge a suivi le procureur qui pense que DSK a tenté de fuir le pays à bord de l’avion où il a été arrêté, en partance pour la France.  Il a affirmé avoir visionné le départ précipité de DSK, filmé par la vidéosurveillance de son hôtel.

Ou est-il écroué en ce moment ?

Généralement, les détentions préventives se font à la prison de Rikers Island, dans le Queens à New York. Mais il peut également être écroué au Manhattan Detention Complex, à quelques blocks du tribunal.

Qu’est ce qui attend DSK maintenant ?

La prochaine étape, ce sera son passage devant le Grand Jury d’ici à vendredi. Pour l’instant, nous n’avons qu’un acte d’accusation préliminaire, avec les charges retenues par l’accusation. C’est le Grand Jury, composé de 23 citoyens de Manhattan, qui décidera si les preuves sont assez solides pour que le procès ait lieu. Le cas échéant, la défense et l’accusation constitueront leurs dossiers. Puis le procureur aura 90 jours pour ouvrir le procès. Le vrai procès, le « trial », ne s’ouvrira donc pas avant plusieurs mois.

C’est à dire ?

Dans le meilleur des cas, il pourrait s’ouvrir dans quatre à six mois. Mais cela peut aller jusqu’à un an.

Quelle peine encourt-il ?

Plusieurs charges sont retenues contre lui. Il a été inculpé pour agression sexuelle, tentative de viol et séquestration. Mais l’accusation la plus grave reste « acte sexuel criminel au premier degré ».  Il est donc accusé de viol par fellation ou sodomie, avec recours ou menace de recours à la force. Rien que pour cela, il est passible de 25 ans de réclusion.

25 ans de prison, plus les peines qui correspondent aux autres chefs d’accusation ?

C’est vrai qu’en droit pénal américain, les peines sont cumulatives. Mais dans ce cas précis, tous les chefs d’accusation ne renvoient qu’à un seul et même fait. Il est donc possible que le tribunal ne retienne que la charge la plus lourde. Mais le procureur a également annoncé qu’il pourrait y avoir d’autres charges retenues contre DSK, pour des faits distincts. Le cas échéant, les peines seront cumulatives.

La police de New York a choisi d’exposer DSK menotté devant la presse. Comprenez que certaines personnes aient été choquées en France ?

Oui, je comprends tout à fait. Mais il faut savoir que c’est courant ici. Les photographes ont le droit de faire leur travail. Pourtant, cela peut être considéré comme une atteinte à la présomption d’innocence. Moi-même, je n’aime pas tellement cette pratique.

N’y a-t-il pas un risque d’influencer le jury en le montrant dans cette position ?

Oui, c’est vrai que cela peut influencer le jury, en laissant peser une présomption de culpabilité sur l’accusé. Mais pendant le procès, il ne portera pas de menottes, pour éviter cela justement.

Leave a Reply